Le culte de la différence.

Les marques n’ont plus peur de prendre des positions fortes, assumées et parfois controversées.

Les disparités de leurs consommateurs sont épluchées jusqu’à raisonner par hyper ciblage. Il est temps de jeter les traditionnels modèles démographiques de comportement des consommateurs pour s’adapter à la singularité de chaque utilisateur.

#ThisGirlCan (2015)

Campagne publicitaire lancée par l’agence gouvernementale Sport England en partenariat avec les fonds de la loterie anglaise. Objectif : encourager les femmes de toutes tailles et de toutes formes à faire du sport.

La plupart des femmes disent ne pas se reconnaître dans la publicité. Les marques à l’écoute de ce besoin d’identification et d’authenticité s’inspirent de cette tendance qui s’affirme en 2015 (sur ce territoire la marque Dove est la pionnière -voir campagnes).

#ILoveMyHeadPhones (oct 2014)

Réussite du partenariat entre Conchita Wurst et la marque Parrot révélée par un Tweet organique de @ConchitaWurst sponsorisé ensuite par @Parrot et diffusé à une audience beaucoup plus large. Quatre communautés en affinité avec le produit ont été ciblées : les followers du compte Parrot, les utilisateurs Twitter avec des profils similaires, les followers de Conchita Wurst et les utilisateurs influents de Twitter.

NIKON: L’homoparentalité mise en lumière

En janvier dernier, Nikon a frappé un grand coup avec cette campagne. Pour son spot, la firme japonaise a décidé de filmer le quotidien d’une famille homoparentale aux USA, déjà star des réseaux sociaux depuis 2014 (notamment sur Instagram).

#ILoveYourImperfections

Avec cette dernière campagne 2015 de l’agence Buzzman, Meetic joue la carte de l’authenticité en transformant les petits défauts de ses utilisateurs en vraies qualités. Le message: la meilleure façon de se vendre en amour est de rester soi-même. Vos défauts seront vos meilleurs arguments.